Vos deux plus grands ennemis : La dépendance et l’insécurité.

Vous arrive-t-il souvent de rechercher les raisons de vos échecs par des causes extérieures : peut-être que vous n’avez pas pu aborder la femme qui vous plaisait parce qu’il y avait trop de monde ? Vous aviez peur du regard des autres ? Elle semblait froide et donc inaccessible ? Vous aviez peur de passer pour un lourd ? Vous étiez mal habillé, elle serait peut-être partie en courant ? Etc.

Voyez-vous où je veux en venir ? Vous pourriez trouver toutes les raisons logiques et normales pour ne pas agir, mais la réalité est qu’une rencontre relève avant tout d’une alchimie. Il s’agit d’un instant qui transcende toute logique pour aboutir à une magie et une fusion des émotions.

Que devez-vous comprendre par là ? Il n’est en effet pas très constructif d’anticiper ce que vous ne pouvez pas maitriser : la réaction de la fille par exemple, le regard des autres, ses réponses ou votre interaction elle-même.

Cependant, l’aspect que vous pouvez réellement changer c’est votre mental, votre psychologie. Il s’agit de combattre vos blocages intérieurs. À ce titre, nous pouvons distinguer deux types d’ennemis qui affaiblissent considérablement votre séduction. Il s’agit de la dépendance et de l’insécurité.

La dépendance et l’insécurité

La dépendance : est ce qui se produit lorsque vous êtes constamment à la recherche de l’attention ou de l’admiration des autres. Vous êtes demandeur et traduisez aussi une grande insécurité.

L’insécurité : est la conséquence d’un manque d’assurance. Elle se manifeste généralement par une faible estime de soi qui se traduit des comportements hésitants, nonchalants ou excessifs. Votre insécurité va très souvent vous pousser à agir dans le but d’obtenir l’amour des autres. Elle vous mène tout droit à la dépendance !

Les comportements qui découlent de l’insécurité et de la dépendance

L’excès d’attention envers les femmes : vous devez éviter, et surtout au début d’une relation, de focaliser uniquement sur une femme ou d’en faire trop. Autrement, vous communiquez que vous êtes demandeur et que vous manquez d’opportunités. Vous traduirez ainsi de la dépendance (affective) et de l’insécurité.

La jalousie : vous pouvez être jaloux, mais vous ne devez absolument pas l’exprimer au risque de communiquer un manque de self-control et donc de l’insécurité.

Parler ou dire des choses négatives à l’encontre des femmes ou de vos ex-petites amies : il s’agit avant tout d’un manque de tact, et qui plus est, un sujet peu passionnant pour les femmes. Vous traduisez alors par-là, votre manque d’assurance et votre insécurité vis-à-vis de la gent féminine.

Avoir des réponses émotionnelles aux choses : évitez à tout prix de céder à vos pulsions et à votre colère au risque de paraitre tout simplement flippant. En effet, désirez-vous que votre dulcinée se demande si ce mode de communication est le seul dont vous disposez vis-à-vis d’elle ? Votre manque de contrôle risque de traduire une grande insécurité.

S’en remettre aux autres pour prendre des décisions : il va être nécessaire pour vous de bâtir votre propre réalité et d’inviter les autres à y entrer. Vous devez être proactif et savoir prendre les devants ! Autrement, si vous laissez les autres (et en particulier les femmes) agir à votre place, vous démontrez une faible estime de vous-même et un besoin maladif de plaire aux autres. Ainsi, vous affichez clairement votre dépendance et votre insécurité.

Essayer d’avoir toujours raison : vous est-il déjà arrivé de discuter avec des personnes qui veulent toujours avoir le dernier mot ? Peut-être en connaissez-vous certaines dans votre entourage ? Ces personnes vous donnent-elles l’envie de discuter avec elles ? J’imagine que non, parce qu’elles vous donnent certainement l’impression de ne pas exister. Cependant, s’il vous tient quand même à cœur d’avoir raison autant le faire avec humour et pas sérieusement.

Dire ou faire des choses dans le but d’être remarqué ou de recevoir des compliments : n’en faites pas trop au risque de vous disqualifier ! N’essayez donc pas d’impressionner les femmes par vos qualités, vos atouts ou votre argent. Si vous êtes quelqu’un de drôle et remarquable, laissez-leur l’occasion de le découvrir. Sinon, vous passerez certainement pour un homme peu confiant qui a besoin de la validation des autres pour exister. Souhaitez-vous réellement véhiculer cette image auprès de votre belle ?

La séduction est un art de vivre dont le coaching vous révèle tous les plus grands secrets. Décidez de changer et passez à l’action dès maintenant !

À très vite

Signature-Gwen-LoveCoach