La règle des 3 secondes.

Certains hommes passent leur temps à réfléchir et à tout planifier avant d’agir. Alors, ils hésitent et attendent le bon moment ou la phrase parfaite avant d’aborder la femme qui leur plait.

Le cas le plus fréquent est une fois qu’ils ont repéré leur dulcinée, ils restent bloqués et se posent une myriade de questions : Est-ce bien le bon moment ? Que vais-je lui dire ? De quelle façon l’aborder ? Etc.

Nous allons voir ici en quoi cette hésitation est-elle un frein à votre séduction et comment surmonter cet obstacle.

Plus vous réfléchissez et plus votre cerveau va générer des excuses

La fonction principale du cerveau est d’analyser les choses et de transmettre l’information au système nerveux afin de déclencher une réaction.

Alors que se passe-t-il lorsque vous hésitez au moment d’approcher une fille ? Vous laissez à votre cerveau le temps d’évaluer les avantages et les inconvénients de la situation. D’une part, vous estimez les bénéfices de votre démarche : faire une belle rencontre et peut-être décrocher le cœur d’une charmante inconnue, et d’autre part, vous avez les inconvénients du rejet : la frustration, la honte, la baisse d’estime personnelle, l’amertume etc.

Que pensez-vous que votre cerveau va faire une fois toutes ces possibilités évaluées ? La réponse est évidente. Il optera pour celle qui engendre le moins de douleur : l’inaction. Le système nerveux aura pour consigne de ne pas vous pousser à agir car les conséquences liées au rejet sont trop importantes. Cela explique bien le fait que votre hésitation vous empêche d’agir.

Voyons maintenant comment ce découragement se manifeste concrètement au moment de passer à l’action. Lorsque vous hésitez, vous laissez donc la logique prendre le dessus et vous commencez à rationaliser pour trouver des excuses à votre inaction.

Ainsi, vous vous dites des choses comme :
« Finalement elle n’est pas si bien que ça ! »
« À mon avis, elle doit être pressée…»
« Je suis sûr qu’elle est de mauvaise humeur… »
« Elle a l’air trop belle, je n’ai aucune chance »

Comme vous l’aurez remarqué ; aucune de ces excuses n’est valable tant que vous n’avez pas abordé la fille.

Ce qui nous amène au point suivant…

Surmontez cet obstacle et passer à l’action

Cela vous parait impossible, n’est pas ? Mais, la bonne nouvelle ici est que nous avons deux recettes magiques qui vous permettront de surmonter vos appréhensions et d’aborder facilement la femme qui vous plaît.

1. Ne réfléchissez plus et passez à l’action : la règle des 3 secondes

Qu’est-ce que c’est au juste ? C’est une technique qui consiste à aborder immédiatement la femme qui vous plait dans un délai de 3 secondes. En fait, il s’agit de diminuer les moments d’hésitation et de réflexion en s’accordant un délai de réaction très rapide.

Par ailleurs, je me permets de mettre l’accent ici sur un point que je n’ai pas encore évoqué jusque-là : l’impression des filles.

En effet, si on sait maintenant que l’hésitation est un frein à l’action.Vous devez également la considérer comme un frein à l’attraction du point de vue féminin. Autrement dit, les femmes apprécient guère les hommes hésitants. Cela n’est pas séduisant et démontre un manque de confiance en soi.

Comprenez-vous mieux pourquoi il est important d’appliquer cette fameuse règle des 3 secondes ?

2. Le principe de l’échauffement

La règle est simple, vous devez aborder le plus de personnes à proximité de vous avant même d’avoir aborder la femme qui plaît. Qu’il s’agisse aussi bien d’hommes que de femmes, personne ne doit vous échapper à votre sociabilité. Il s’agit du moyen le plus simple au monde d’éliminer votre stress. C’est également une autre façon d’appliquer la règle des 3 secondes.

La séduction est un art de vivre dont le coaching vous révèle tous les plus grands secrets. Décidez de changer et passez à l’action dès maintenant !

À très vite

coaching-coach-seduction-seduire