Comment être drôle et attirant.

J’imagine que beaucoup d’entre vous se sont souvent demandé comment doit-on faire pour séduire une fille par l’humour ? Vous remarquerez alors tout comme moi, qu’il est inutile de lui raconter la dernière saison de FRIENDS ou le dernier sketch de Gad Elmaleh, car même hilarant, cela vous placera sûrement dans la case du « bon copain » fan de comédies télé, ou vous passerez vous-même pour le « comique de service ». En fait, où se situe le problème ? C’est que dans les deux cas de figure, il vous manquera toujours cette dose de charisme nécessaire pour être sexuel et attirant.

J’en profite, pour attirer votre attention sur quelques exemples qui, à première vue, vous paraîtront peut-être « clichés » mais en soi, sont très représentatifs de notre sujet. Avez-vous déjà regardé un des films de Georges Clooney ou de Brad Pitt ? Ou encore un de la série des Batman ou des James Bond ? Vous pourrez alors constater que la plupart des personnages incarnés véhiculent tous cette once d’humour léger, drôle et sexué qui les rend vraiment attirants. C’est de cet humour-là que nous allons parler.

Je vais vous divulguer ici l’ensemble des techniques et l’état d’esprit qui vous rendront « irrésistible » aux yeux des femmes. Nous verrons également la différence entre l’humour attirant et l’humour comique usuelle, afin que vous compreniez mieux l’efficacité de l’un par rapport à l’autre. Aussi, je vous invite, dès maintenant, à envisager l’humour comme votre meilleure arme de séduction massive.

Avez-vous déjà remarqué à quel point la gent féminine, encore plus que les hommes, est sensible au rire et aux émotions qui y sont associées. Aussi, avez-vous déjà entendu l’expression « femme qui rit à moitié dans ton lit » ? Maintenant qu’il apparaît plus évident que le rire contribue à la séduction, on peut tout de même se demander si l’humour comique de cinéma peut être cohérent dans un contexte de séduction ? Avec quel type d’humour peut-on vraiment séduire ? Melvin Helitzer, l’auteur de « Comedy Writing Secrets » nous donne quelques réponses à ces questions. En effet, Il affirme que l’humour va être efficace dans la plupart des cas lorsqu’il est davantage centré sur le PERSONNAGE que sur ses blagues.

Prenons l’exemple de ces comédiens hilarants sur scène. On peut constater que leurs discours et leurs vannes ne sont véritablement drôles qu’à partir du moment où ils les miment avec la gestuelle comique appropriée.

Il en va de même pour la séduction : les femmes vont davantage être touchées par une attitude, un comportement ou bien une manière de raconter les choses plutôt que par le contenu du discours lui-même. Elles vont davantage être sensibles à votre PERSONNAGE qu’à vos mots dans la mesure où vous restez cohérent avec celui-ci.

Quel personnage faut-il construire pour être drôle?

drole et attirant 2 coaching seduction

De prime abord, vous pensez certainement que les femmes sont rebutées par les hommes arrogants. Mais cela cesse d’être vrai lorsqu’ils sont VRAIMENT DRÔLES. Avez-vous déjà regardé la série Dr. House ? Vous remarquez que le personnage principal, un médecin brillant un peu arrogant presque insupportable… devient de plus en plus CAPTIVANT au fil des épisodes. Son point fort ? C’est d’utiliser un humour décapant pour renverser toutes les situations graves.

Votre personnage « drôle et séduisant » peut se résumer de manière suivante :

1. ÊTRE un homme avec la croyance que les femmes sont secrètement attirées par lui… jouer l’homme difficile à conquérir, se moquer gentiment d’elles, être indifférent à leur égard, et les taquiner autant que possible.

2. ÊTRE convaincu que les femmes sont attirées par les hommes sarcastiques. Cela vous permettra de garder l’interaction dans une bonne dynamique… vous pousserez les femmes à vous manifester de l’intérêt, tout en gardant le contrôle de la conversation. Vous devez les amener à se concentrer sur vous… de façon à pouvoir les rejeter gentiment tout en continuant à jouer avec elle.

3. DIRE ou FAIRE des choses subtiles qui laissent sous-entendre un message ambigu. Vous devez laisser planer le doute sur vos intentions ou sur les leurs.

Par exemple : Imaginez-vous debout dans un bar à côté de cette petite brune sublime, là vous vous tournez vers elle et vous lui dites d’un air vraiment sérieux: « Veux-tu S’IL TE PLAÎT arrêter de me toucher ? », et vous continuez ensuite à la regarder dans les yeux.

Vous provoquerez probablement une réaction de sa part du type : « Oh, je suis désolée… je ne savais pas que j’étais en train de te toucher », et là vous pouvez continuer la conversation en disant « Eh bien, tu l’as fait. Et si tu continues, j’apprécierais que tu me touches un peu plus haut vers les cervicales. J’aurais vraiment besoin d’un massage. »

Elle pourrait aussi essayer de répondre avec quelque chose de drôle du genre : « Eh bien, tu es vraiment susceptible toi… » Et vous pourrez continuer dans votre personnage et prolonger la conversation, en répondant : « Oui, je n’aime pas quand on me touche. Essaie de garder une certaine distance d’environ cinquante millimètres entre nous s’il te plaît »

Par contre si la fille s’avère froide et tendue, n’insistez pas. Elle a probablement peu d’humour. Il est préférable de s’éloigner et partir.

Notez bien : Vous devez appliquer et conservez cet état d’esprit tout au long de votre interaction. Éviter de vous relâcher dès le premier signe d’intérêt de la fille à votre égard. Vous devez toujours RESTER DANS VOTRE PERSONNAGE… d’homme difficile, sarcastique, taquin et maître de l’ambiguïté… jusqu’au bout.

Comment créer efficacement de l’humour ?

Reprenons notre exemple sur les comiques, constatez l’habileté avec laquelle ils emploient les jeux de mots, les double-sens, l’exagération et la mauvaise interprétation pour créer de l’humour.

Voici quelques techniques qui vous aideront à créer votre propre humour, quel que soit le contexte dans lequel vous vous trouverez avec une femme :

1. Mal interpréter ses propos. Soyez fréquemment à l’affût d’opportunités de mal interpréter ses mots.

Exemple 1. Si elle vous dit : « J’aimerais qu’on y aille », répondre : « Ok, on se connaît à peine et déjà tu veux m’emmener quelque part. Je te préviens, je ne suis pas un mec facile. Tu ne m’auras pas le premier soir. »

Exemple 2. Elle vous dit : « Tu bois rien ? », vous pouvez répondre : « Non, je ne préfère pas, on ne sait jamais », elle devrait probablement être surprise et demander : « On sait jamais ? », vous pouvez alors à ce moment-là lancer quelque chose comme : « Non, en fait, on se connaît à peine, qui sait tu pourrais abuser de moi. »

2. Exagérer et tourner ses propos en dérision, c’est l’art de pratiquer le « second degré ». Cet exercice consiste à partir d’une situation simple de l’imaginer dans le contexte le plus drôle ou le ridicule qu’il soit.

Exemple 1. Elle vous raconte quelque chose : « L’autre jour j’étais sur le périphérique entre porte de la chapelle et l’A26, c’était les départs en vacances, je te dis pas le monde fou qu’il y avait, pas moyen de rouler un mètre sans se faire coincer dans les bouchons, quelle horreur ! », vous pouvez en rajouter et dire : « Attends, j’imagine déjà la scène, coincée dans un bouchon qui s’étend sur des kilomètres, un chauffard ivre en marcel qui klaxonne derrière toi depuis 15 minutes, parce que tu n’avances pas, et toi l’autoradio poussé à fond en priant que cet embouteillage se désengorge très rapidement. »

Exemple 2. Elle vous dit : « J’avais déjà entendu parler de ce film et je suis finalement allé le voir au ciné. Mais j’ai été très déçue… », vous pouvez continuer et rajouter une phrase du type : « Ok, j’imagine déjà la scène : tes copines n’ont pas cessé de t’en parler depuis des semaines, et finalement le jour où tu te décides à aller le voir, c’est une catastrophe, un véritable navet. Le film est complètement nul, les acteurs mauvais, en fait tu regrettes vraiment ton billet ! »

3. Employer l’expression « Par contre » pour rajouter un effet comique ou de la distorsion dans vos propos.

Exemple 1. Elle nous raconte quelque chose : « L’autre jour j’étais chez H&M, c’était le premier jour des soldes, tu t’imagines pas le monde fou qu’il y avait. Et les vendeuses, même pas fichues de te renseigner ! ». Vous pouvez reprendre son histoire et la réinterpréter en l’exagérant et dire quelque chose comme : « J’imagine tout à fait la scène, j’ai une amie qui me disait la même chose l’autre jour, elle s’y est également rendue pendant les soldes, et c’était un véritable cirque, la loi de la jungle, les caissières débordées et les vigiles appelés de partout. Bref, un vrai cafouillage. Mon amie a donc trouvé une solution pour se faire servir avant les autres, que je te la recommande d’ailleurs très vivement. Il lui a fallu pour cela, des talents de comédienne, un oreiller et 15 à 20 boîtes de chocolat LINDT. Je t’explique, en fait elle s’est fait passer pour une femme “enceinte et obèse“. Cela lui a demandé un peu d’entraînement : s’empiffrer de chocolat du matin au soir un mois avant les soldes ainsi qu’un gros oreiller pour faire ressortir le « fameux » ventre de la femme enceinte, par contre je te préviens si tu utilises sa méthode je vais devoir te surveiller et te faire promettre un régime “Weight Watchers “ à la fin des soldes sinon t’es condamnée aux caisses prioritaires toute l’année et tant pis pour toi 🙂 »

Exemple 2. (Reprenons notre exemple de l’histoire de la demoiselle coincée dans les bouchons) La fille nous dit : « L’autre jour j’étais sur le périphérique entre porte de la chapelle et l’A26, c’était les départs en vacances, je te dis pas le monde fou qu’il y avait, pas moyen de rouler un mètre sans se faire coincer dans les bouchons, quelle horreur ! », vous pouvez là aussi reprendre son histoire et la réinterpréter en l’exagérant et dire: « Attends, cela me fait penser à un film que j’ai vu l’autre jour. Une fille, comme toi, coincée dans un bouchon qui s’étend sur des kilomètres, un chauffard ivre en marcel qui klaxonne derrière elle depuis 15 minutes, parce qu’elle n’avance pas et lui pensant que c’est de sa faute, et elle avec l’autoradio poussé à fond en priant que cet embouteillage se désengorge très rapidement. Par contre, dans ton cas, j’espère que tu n’écoutais pas du « Britney Spears », car dans le film la musique déjantée qu’elle jouait a mis en colère tous les automobilistes autour d’elle qui klaxonnaient encore plus fort pour qu’elle l’arrête… (Vous pouvez en rajouter des couches en imaginant les expressions des automobilistes, leurs réactions excessives, etc.)»

4. Ne pas hésiter à employer le sarcasme. C’est une technique qui permet de se moquer gentiment de l’autre. Si une femme se plaint à propos de quelque chose (par exemple, elle n’apprécie pas une partie de son corps ou certains de ses vêtements). Vous devez en RAJOUTER une couche !

Exemple. Si elle dit : « Mes cheveux sont un enfer aujourd’hui », vous pouvez lui dire : « Je préférais ne pas faire la remarque ». Vous obtiendrez sûrement une tape sur le bras (à laquelle vous pouvez répondre en lui donnant une petite fessée pour lui faire remarquer que c’est elle qui n’est pas gentille avec vous). Vous pouvez ainsi continuer toute la soirée à vous moquer de ses cheveux, à lui faire remarquer que tout le monde vous regarde, à quel point vous êtes gêné d’être vu avec elle à cause de cela, etc.

5. Éviter de sourire et de rire excessivement à vos propres vannes. Vous devez plutôt essayer de garder un air sérieux afin de donner plus de crédibilité à votre humour.

La séduction est un art de vivre dont le coaching vous révèle tous les plus grands secrets. Décidez de changer et passez à l’action dès maintenant !

À très vite

Signature-Gwen-LoveCoach