Deux techniques puissantes pour embrasser une femme.

Embrasser est souvent l’une des étapes les plus difficiles pour un homme dans le processus de séduction. Elle demande beaucoup de sang froid et d’observation. En effet, imaginez que vous venez de rencontrer cette femme adorable que vous avez abordée. Tout s’est bien passé. Puis c’est le moment du rendez-vous. Elle est éblouissante rien que pour vous, elle est prête, le sourire éclatant, un regard de braise, les yeux qui scintillent, ses lèvres entre-ouvertes qui n’attentent qu’une seule chose… Mais, impossible d’agir, vous êtes tétanisé par la peur, pris dans vos réflexions, vous vous posez des questions : « Dois-je agir maintenant ? », « Est-ce le bon moment ? », « Est-elle prête ? » « Comment va-t-elle réagir ? » Etc.

En quoi cette hésitation est-elle néfaste pour votre séduction ? Le problème se situe au niveau de votre attitude qui enlève toute spontanéité à votre action. À force de réfléchir et d’hésiter, vous lui transmettez à elle aussi le doute. En plus, d’être peu masculin, votre doute trahit un manque d’intelligence sociale. Vous êtes incapable de comprendre ce que veulent les femmes. Bref, autant dire que vous êtes tout de suite éliminé !

Comment surmonter ce problème ?

Vous devez simplement vous dire que « le bon moment » n’existe pas lorsqu’il s’agit d’embrasser une femme. Le baiser doit être perçu comme un concours de circonstances que vous allez le plus souvent provoquer. Il est parfois possible que certains signes d’intérêt vous poussent à agir, mais retenez néanmoins qu’il n’existe aucune règle prédéfinie ; soyez juste intuitif et spontané. Lorsque vous passez un bon moment en présence d’une femme et qu’elle semble suffisamment détendue et réceptive, lancez-vous et décrochez la lune !

Deux astuces pour provoquer les choses

1. La technique de la note

Imaginez-vous en train de discuter avec une sublime jeune femme ; elle vous dévore des yeux et vous sentez que c’est le moment de vous lancer. Alors, sans hésiter vous pouvez ouvrir les hostilités :
Vous : Hey Mélanie, tu me sembles assez aventureuse comme fille, parce que les filles timides ne sont pas très sexys. Alors es-tu un peu aventureuse ?
Elle : oui (elle va souvent l’accepter pour vous faire plaisir :))
Vous : Ok. Quel est le truc le plus fou que tu aies fait ces trois derniers mois ?
Elle : blabla… (elle vous donnera souvent des réponses non sexuelles )
Vous : Ok. As-tu déjà embrassé un mec en public ?
Elle : Heu… Oui (en fait comme 99% des filles :))
Vous : cool ! Si tu étais dans une école du baiser qu’elle note te donnerais-tu entre 1 et 10 ?
Elle : Je ne sais pas… 7 (elle essayera toujours de s’attribuer une note valorisante :))
Vous : Et si on vérifiait ça 🙂 (murmurez-le de manière sensuelle tout en vous rapprochant d’elle)

2. Jouez de la provoc

La technique est simple : vous devez user des sous-entendus pour provoquer les choses. Il s’agit d’évoquer subtilement votre intention sans vraiment la nommer.

Ainsi, lorsque vous êtes en présence de votre belle et vous sentez que les choses s’emballent, vous pouvez sortir une phrase du type : « Si tu continues à me regarder de cette façon, je risque de faire des bêtises, tu es prévenue 🙂 ».
Le plus souvent, votre dulcinée l’aura compris et essayera même de vous mettre au défi en vous lançant des phrases du type : « Ah oui, tu vas faire quoi ? », « chiche ? » ou « Tu crois me faire peur ? ». À vous de continuer par une réplique du type : « Tu verras bien 🙂 ». Après, il ne vous restera plus qu’à concrétiser votre menace !

La séduction est un art de vivre dont le coaching vous révèle tous les plus grands secrets. Décidez de changer et passez à l’action dès maintenant !

À très vite

coaching-coach-seduction-seduire