Le pouvoir des questions.

Avez-vous souvent entendu dire que la curiosité est un vilain défaut ? Mais qu’en est-il réellement en matière de séduction ?

En fait, on préconise souvent au cours de la rencontre d’éviter de tomber dans l’enchaînement de questions systématiques et intrusives parce que cela vous place tout de suite dans une posture de demandeur et d’étranger. Or, votre désir n’est-il justement pas celui de créer de l’intimité et du confort avec votre dulcinée ?

Alors, la question que vous vous posez certainement c’est de savoir : quels types de questions puis-je poser à une fille pour éviter de passer pour un lourdaud ?

J’ai une excellente nouvelle pour vous ! Je vais ici vous dévoiler certaines clés de communication qui vont vous aider à construire des questions intéressantes et plus efficaces dans votre rapport de séduction.

Il s’agit ici de questions « ouvertes ». À la fois simples et efficaces, ces questions donnent à la discussion un véritable tournant émotionnel. Votre interlocutrice se livre. Elle va se dévoiler et exprimer ses émotions. N’est-ce pas merveilleux ?

En outre, nous verrons aussi d’autres types de questions qui vont vous aider à orienter et relancer la conversation de manière constructive.

Les questions à poser

Prenons un exemple pour introduire cette notion. Maintenant, fermez les yeux et rappelez-vous de votre dernière conversation avec une fille qui vous a véritablement marquée.

Ainsi, vous êtes au début de l’interaction avec cette fille qui vous plaît, puis décidez d’en savoir un peu plus sur elle afin de dépasser les apparences et de mieux la connaître. Alors, voici le type de questions que vous pourriez lui poser :

Qu’est-ce qui te passionne dans la vie ?

Quel est ton style de vie en semaine ?

Qu’est-ce qui te rend heureuse en général ?

Qu’aimerais-tu faire après tes études ?

Quelles sont tes ambitions professionnelles ?

Qu’est-ce qui t’a poussé à faire ce métier et/ou ces études ?

De quoi rêvais-tu quand tu étais petite ? (Et ne me dis surtout pas princesse J !!!)

Quel est le dernier pays que tu as visité ? Comment as-tu vécu cette expérience ?

Quel est le dernier film qui t’a ému ? Qu’est-qui t’a le plus touché dans ce film ?

Avez-vous compris le principe ? Vous devez absolument l’aider à se dévoiler ! Votre dulcinée doit se sentir écoutée et appréciée pour ce qu’elle est. Vous devez absolument créer un lien de confiance afin de construire une relation avec elle.

Comment orienter et mener la conversation ?

Maintenant que vous lui avez démontré un certain intérêt par la pertinence de vos questions, il va falloir exploiter ses réponses pour guider et enrichir la conversation. Nous rappelons en passant, que vous devez être (si ce n’est pas encore le cas !) un leader, un homme entreprenant, celui construit le rapport de séduction. Voyez-vous où je veux en venir ? J’imagine que oui, si ce n’est pas le cas, alors demandez-vous dès à présent ce que vous voulez vraiment : être choisi ou celui qui choisit ses relations ? Être un meneur ou celui qui est constamment guidé au gré de l’interaction ? Voulez-vous guider ou subir votre environnement ? Enfin, c’est à vous de choisir !

Revenons donc à nos moutons ! Vous allez donc devoir construire quelque chose à partir des réponses qu’elle vous a données. Comment devez-vous y prendre ?

Lorsque vous lui avez posé une question (par exemple : quel est ton style de vie en semaine ?), et qu’elle vous a répondu, vous pouvez alors chercher à donner une tournure particulière à la conversation telle que :

Développer le sujet : par les questions relais ou poursuite

(Par exemple ? C’est-à-dire ?)

– Vous : Quel est ton style de vie en semaine ?

– Elle : Je suis plutôt séries télé, je ne sors pas beaucoup.

– Vous : C’est-à-dire ?

– Elle : Non, j’aime bien être posée chez moi, regarder la télé…

– Vous : Par exemple ?

– Elle : J’aime bien regarder des émissions comme… blabla…

Obtenir une réponse structurée qui fait appel à son imagination et à ses émotions : les questions ouvertes

(Qu’est-ce que ? Comment ? Pourquoi ?)

– Vous : Que regardes-tu le plus à la télé ?

– Elle : Je suis une inconditionnelle de Games of Thrones.

– Vous : Qu’est-ce qui te plaît le plus dans cette série ?

– Elle : J’adore l’histoire et je suis fan de certains personnages comme…

blabla…

– Vous : Justement, comment trouves-tu l’interprétation du rôle du gnome ?

– Elle : Il est plutôt cool par sa perfidie, et de plus il a un très touchant…

blabla…

– Vous : Du coup, qu’est-ce qui te plaît le plus chez lui ?

– Elle : Je le trouve assez singulier, il incarne à la fois le courage, l’intelligence…

– Vous : Ah oui, pourquoi ?

– Elle : Parce que je trouve que le personnage est plutôt…

Exprimer de l’empathie ou relancer la discussion ou bien encore faire plus ample connaissance avec elle : les questions miroirs

(J’aime la dance => Tu aimes la dance ? La dance ?)

– Vous : Comment vas-tu occuper ton samedi ?

– Elle : Oh, je ne sais pas trop. J’aime bien la danse, je pense que je vais sortir

aller danser…

– Vous : Tu aimes la danse ?

– Elle : J’adore la danse latine et je me suis donc inscrite à un cours de salsa.

– Vous : Un cours de salsa ?

– Elle : Oui, c’est très sympa. Tu devrais essayer.

– Vous : Essayer ?

– Elle : Oui… blabla…

Obtenir uniquement un « Oui » ou « Non » : les questions fermées

(Es-tu ? As-tu ? Est-ce que tu ? Penses-tu ? Peux-tu ?)

– Vous : Es-tu de Paris ?

– Elle : Non.

– Vous : Est-ce que tu es déjà venue ici ?

– Elle : Oui, quelques fois.

– Vous : Penses-tu être capable de te souvenir de mon numéro ?

– Elle : Oui, pas de soucis.

– Vous : Peux-tu retrouver ton chemin ?

– Elle : Oui, sans problème.

Orienter ses choix : les questions à choix multiples

(Tu ferais plutôt telle chose ou telle autre ? Telle chose, telle chose ou telle autre ?)

– Vous : Si tu gagnais une grosse somme d’argent au loto, tu investirais plutôt dans l’humanitaire ou tu ferais le tour du monde pour découvrir les endroits les plus cool de la planète ?

– Elle : Je pense que je ferais plutôt le tour du monde et ensuite j’investirais peut-être dans l’humanitaire.

Obtenir une réponse bien spécifique : les questions informatives ou précises

(Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Combien ? Lequel ? Par quel moyen ?)

– Elle : Je suis sortie samedi soir avec des copines, on s’est trop amusées.

– Vous : Ah, oui vous avez fait quoi ?

– Elle : On est parties dans un pub sur Paris.

– Vous : Lequel ?

– Elle : Le « WHY NOT »

– Vous : Cool. Et à quelle heure êtes-vous rentrées ?

– Elle : Vers trois heures du matin.

Orienter sa réponse : les questions suggestives

(Ne penses-tu pas ? Il n’y aurait-il pas ? N’accepterais-tu pas ?

ne pourrais-tu pas ?)

– Vous : J’ai bien aimé ton point de vue de tout à l’heure sur notre relation. Mais ne penses-tu pas que nous pourrions faire autrement ?

– Elle : J’imagine que oui.

La séduction est un art de vivre dont le coaching vous révèle tous les plus grands secrets. Décidez de changer et passez à l’action dès maintenant !

À très vite

coaching-coach-seduction-seduire

2018-01-30T23:17:58+00:00